Actus Rap

Accusé d'escroquerie et de blanchiment d'argent, Swagg Man sort du silence

Libre après deux années d’incarcération, Swagg Man vient de briser le silence concernant les multiples accusations dont il fait l’objet. Il a tenu à mettre les choses au clair sur Instagram.

Swagg Man a été remis en liberté il y a quelques jours, après avoir payé une caution de 60 000 euros, pour mettre fin à sa détention. Le rappeur a retrouvé sa liberté, mais reste interdit de quitter le territoire tunisien.

Accusé d’escroquerie et de blanchiment d’argent, Swagg Man a décidé de briser le silence sur Instagram. Il réagit tout d’abord aux messages lui demandant de s’expliquer et dénonce un lynchage médiatique « Vous êtes nombreux à m’envoyer des messages, pour me demander de m’expliquer Sur cette injustice que j’ai subie, sur mon incarcération, Sur mon expérience dans cette prison, sur ce Lynchage Médiatique !! ».

Suite à ce traitement, Swagg Man ne souhaite répondre à aucun média, car selon lui, ces derniers lui sont hostiles et lui ont inventé des ragots. A ce titre, il les menace de poursuites judiciaires « mais je ne souhaite parler à aucun média ! faire aucune télé, radio, car quand je vois le nombre de médias qui sont contre moi, et qui adore inventer des ragots et m’inventer une vie qui n’est pas la mienne, Je préfère uniquement poster sur mes réseaux sociaux ce que moi je veux ! Je tiens à préciser que tout média internationaux qui feront un article sur moi sans mon accord, et avec de la diffamation bien sûr comme pour habitude, seront attaqués sur le champ par les tribunaux internationaux du pays concernés !! Mon groupe d’avocats, Tunisien, Français, Suisse, Américain etc… feront le nécessaire !! ».

Swagg Man, à qui il est reproché d’avoir escroqué plusieurs personnes dont des mineurs, et blanchit de l’argent, compte vient rétablir la vérité concernant toutes ces affaires. « Vous êtes nombreux à attendre ma version des faits, de ce que j’ai vécu durant ces deux ans et demi entre les interdictions de voyage, les mandats d’arrêt, les commissions rogatoires internationales, les demandes d’entraide entre les pays concernés, etc… si j’ai besoin de raconter ces événements douloureux, beau, joyeux, horrible, paradisiaque…ainsi que tous les ascenseurs émotionnels que j’ai pu vivre c’est tout simplement parce que j’ai besoin de rétablir certaines vérités en donnant ma propre version de certains faits qui m’ont fait valoir la une d’une centaine de journaux physique et digitals ainsi que le lynchage médiatique !! ».

Le rappeur temporise néanmoins le moment des révélations, et continue de menacer « Je ne peux rien vous dire pour le moment !! Mais très bientôt vous saurez tous ! Tout journaliste qui fera de la diffamation avec toutes leurs fausses informations non fondées en subiront les conséquences comme ce journaliste niçois qui depuis 10 ans enquête sur moi et n’hésite pas à utiliser n’importe quel moyen pour que son article de m*rde diffamatoire soit relayé un maximum par des médias très important et influent du monde entier !! Il en a subi les conséquences avec 16 mois de prison dont quatre mois ferme !! ».

Plus d'actu sur Swagg man

Les articles les plus lus